fuck-ms.com

Sclérose en plaques [ S.E.P ou M.S ]

Vous êtes ici :


 ~ Voici les dernières nouvelles à ce sujet ~

La lovastatine induit la formation d’une myéline anormale

La lovastatine induit la formation d’une myéline anormale

Les statines, dont la Lovastatine, sont utilisées pour diminuer le cholestérol et pourraient avoir des effets sur l'inflammation. En raison de leurs capacités à franchir la barrière sang-cerveau (barrière hémato-encéphalique, BHE), elles pourraient jouer un rôle dans les processus cellulaires du système nerveux central (CNS). Elles sont actuellement en phase d'essai clinique comme traitement additionnel dans la Sclérose en Plaques (SEP) pour stimuler la remyélinisation. En effet, le cholestérol est un composant majeur de la myéline. Dans cette étude, les auteurs ont étudié les capacités de remyélinisation des oligodendrocytes primaires traités avec de la Lovastatine.
Ceux-ci sont capables de former des feuillets de myéline. Néanmoins, cette myéline néo-synthétisée est dépourvue des protéines majeures qui doivent la constituer.
Compte-tenu de ces observations et des résultats complexes à interpréter, les auteurs recommandent d'être prudents dans l'utilisation des statines pour le traitement des maladies démyélinisantes.

Maier O et collaborateurs, Hollande.
Glia, Mars 2009.

Lovastatine et Rolipram : une bithérapie neuro-protectrice et réparatrice testée dans un modèle animal de SEP

Lovastatine et Rolipram : une bithérapie neuro-protectrice et réparatrice testée dans un modèle animal de SEP

La lovastatine (dérivée des statines) réduit la biosynthèse du cholestérol et possèderait également une activité anti-inflammatoire, anti-oxydante et immuno-modulatrice. Le Rolipram conduirait, quant à lui, à une diminution de l'inflammation de système nerveux central (SNC).
Au cours des dernières années, des études in vitro et in vivo avaient établies que les statines et le Rolipram pouvaient prévenir la progression de la Sclérose en Plaques chez les patients via différents mécanismes d'action.
Dans cette étude, les auteurs ont évalué l'efficacité d'une bithérapie dans un modèle animal de SEP, l'EAE. Ils ont ainsi montré que, non seulement ce traitement combinant de 2 molécules actives diminuait l'entrée des cellules inflammatoires dans le SNC et protégeait la myéline et l'intégrité des axones, mais qu'il favorisait également la réparation.

Ces résultats, bien qu'encourageants, ont été obtenus dans un modèle animal. Seules des études complémentaires permettront de dire si cette bithérapie pourra être utilisée comme traitement dans la SEP.

Paintlia AS et collaborateurs, Etats-Unis.
Glia, Janvier 2009.

Le spot gagnant du concours SEPasduciné

Voici le spot gagnant du concours SEPasduciné, qui sera diffusé pendant la campagne de l'Unisep en mars 09, sur plusieurs supports télévisés (TF1, MCM, etc)

Get Adobe Flash player

Une partie du grand jury & la gagnante du concours :

Résultas du concours SEPasduciné

A venir le 12 février 09, les résultats du concours SEPasduciné, c'est la Sclérose en plaques !

_Les jurys voteront ce jour là, à partir de 9h30, pour élire les spots gagnants (3), dont le 1er sera diffusé sur TF1 et plusieurs chaines de télévision. Le 2ème spot qui sera sélectionné sera diffusé dans plusieurs salles de cinéma, avant la diffusion du film. Le 3ème, c'est un prix du groupe accord si je ne m'abuse. Bref, on va parler de la SEP !

_Voici les membres du jury  [ cliquez sur l'image pour agrandir ]

_L'information circule sur le site du ministère de la santé [ cliquez sur ce lien ]

_L'Unisep remercie également tous les participants à cette adresse

Merck Serono annonce le lancement de l'essai clinique ORACLE MS

Merck Serono annonce le lancement de l'essai clinique ORACLE MS destiné à évaluer la cladribine en comprimés chez des patients à risque de développer une sclérose en plaques

Merck Serono International S A, le 18/9/2008

GENÈVE, Suisse, September 18 /PRNewswire/ -- Merck Serono, une division de Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, a annoncé aujourd'hui le lancement d'un essai clinique de Phase III destiné à évaluer les effets thérapeutiques de la forme orale de la cladribine (comprimés de cladribine) dont elle détient l'exclusivité, chez des patients à risque de développer une sclérose en plaques (SEP).

L'essai clinique, dénommé ORACLE MS (ORAl CLadribine in Early MS), évaluera le profil de tolérance et l'efficacité des comprimés de cladribine selon deux schémas posologiques par comparaison au placebo dans le traitement de patients ayant présenté un premier événement clinique évoquant la SEP. Les comprimés de cladribine font également l'objet à l'heure actuelle d'une évaluation dans un essai clinique pivot de Phase III - l'étude CLARITY(1) - dans le traitement en première intention des formes récidivantes de la SEP. Comme précédemment annoncé en Janvier 2007, de toutes les études de Phase III portant sur des composés oraux en cours de développement pour le traitement de la SEP, CLARITY est le premier essai pivot à avoir entièrement achevé le recrutement des patients. Le statut de Fast Track Product (produit dont la revue est prioritaire) a été accordé aux comprimés de cladribine par la Food and Drug Administration américaine.

Info SEPasduciné

_Au cours de l'émission "Le magazine de la santé" du 7 janvier 2009, un journaliste a présenté le concept du spot à réaliser en faveur de l'Unisep.

_La présentation était très bien faite et à été illustrée par 4 extraits de spots réalisés & diffusés sur Eyeka. Dont le mien! ;o) Plutôt cool.

_Vous pouvez d'ores et déjà voir l'extrait de cette émission en cliquant ici

_Sinon, l'émission est rediffusée sur le site de France 5 à cette adresse :

http://www.france5.fr/magazinesante/W00443/4/118178.cfm

Bolus - épisode 2

Abandon temporaire du blog

_C'est reparti pour le 2ème bolus de l'année! (juste avant les fêtes, ça fait toujours plaisir!)

_C'est reparti pour le plein de cortisone

_C'est reparti pour la gentille femme de l'accueil (en principe)

_C'est reparti pour des trous pleins les veines

_C'est reparti pour 2 ou 3 mauvaises nuits

_C'est reparti pour en somme! ;o)

_SEPas drôle ;o/

_@ bientôt  |  Gérôme

Notre sclérose en plaques

Notre sclérose en plaques

chronique : Notre sclérose en plaques
par MARIE PASCALE D., Chercheuse
03.12.08

[ source le monde.fr ]

80 000 personnes atteintes en Fance, il s’en découvrirait une nouvelle toutes les quatre heures. Soit moins que le sida (environ 130 000 séropositifs, chiffre du CNRS 2008) ou beaucoup moins qu’Alzheimer (800 000). Et puis on n’en meurt pas souvent, alors ça ne doit pas être si grave. Mais c'est une maladie de l’adulte jeune, la majorité des cas sont détectés entre 20 et 45 ans, une maladie qui intervient alors que la vie se dessine encore devant soi et qui oblige donc à remettre en compte de fond en comble ses projets. Une maladie handicapante, nombre des fauteuils roulants que vous croisez lui sont dus, pas la peine d’imaginer toujours des accidents rocambolesques. Une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes, à quand le prochain épisode, pour combien de temps, avec quelles séquelles ? Nul ne sait. Et un acronyme, SEP, que beaucoup ignorent et qui signe la sclérose en plaques.

Etude de phase II du fumarate par voie orale chez des patients atteints de SEP rémittente.

Etude de phase II du fumarate par voie orale chez des patients atteints de SEP rémittente.

Le mécanisme d'action du fumarate oral, BG00012, n'est pas encore clairement connu mais il pourrait bloquer les cellules et molécules du système immunitaire et protéger le système nerveux central des lésions.
Au cours de cette étude clinique en phase II, 257 personnes, âgées de 18 à 55 ans, et atteintes de SEP rémittente ont reçu différentes doses de BG00012 (120 mg/jour ; 360 mg/jour ou 720 mg) ou un placebo (agent inactif), pendant 24 semaines.
Le 1er critère d'évaluation était l'analyse, toutes les 4 semaines de la 12ème à la 24ème semaine, du nombre de nouvelles lésions actives visibles en IRM. Les critères secondaires étaient le recueil de toutes les données IRM, le calcul de la fréquence annuelle des poussées, l'efficacité et la tolérance au traitement.
L'étude a montré que les patients ayant reçu la dose la plus élevée de BG00012, avaient une réduction de 69% du nombre total moyen de nouvelles lésions actives visibles en IRM, comparativement au groupe ayant reçu le placebo, aux semaines 12 et 24. Ce médicament avait également réduit les autres types de lésions décelées par l'IRM. L'effet sur la fréquence des poussées est similaire à celui observé dans les traitements avec l'interféron (32%).
Les effets indésirables étaient des douleurs abdominales, des maux de tête, de la fatigue et des bouffées de chaleur.
Bien que les effets anti-inflammatoires et la tolérance soient des résultats encourageants, il est nécessaire de procéder à un essai clinique de phase III.

Kappos L et collaborateurs, Suisse
Lancet, Octobre 2008

[06/11/2008] source arsep

Emission radio "le téléphone sonne"

Emission "Le téléphone sonne" sur France Inter (48mn)

Jeudi 20 novembre 2008
Sclérose en plaques : questions sur le diagnostic, la recherche et les traitements

_Intervenants :

- Professeur Thibault Moreau, Neurologue au CHU de Dijon,
Vice-Président de l'ARSEP, l'Association de recherche contre la sclérose en plaque

- Docteur Olivier Heinzlef Neurologue à l'hôpital de Poissy- Saint Germain, Vice-Président de la Ligue contre la sclérose en plaque.

Précision : il est encore évoqué au cours de l'émission, par une auditrice, l'utilisation de l'apithérapie (utilisation du venin d'abeille) et je renverrai juste vers cet article concernant l'utilisation de cette technique et qui concerne le site www.apitherapie.fr... Chacun est libre de son jugement, mais en ayant toutes les infos en main.

Cliquez sur ce lien pour visualiser l'article.

SEPaduciné, c'est la sclérose en plaques

Moi la SEP, j’la vois comme ça !
20 octobre 2008


Vidéastes amateurs et professionnels, participez au jeu concours pour la prochaine campagne de lutte contre la sclérose en plaques du 24 octobre 2008 au 16 janvier 2009, en réalisant le nouveau spot de l’UNISEP !

Cliquez ici pour en savoir +

_2008-11-19 | En ce qui me concerne, c'est parti! ;oP

_Résultat au plus vite et surtout au mieux avec les moyens du bord.

_Il faut penser scénario, storyboard, matériel, lieux, personnages, etc. C'est simple! Mais c'est important.

_A suivre...

Résultat d'une enquête nationale menée en BELGIQUE


Résultat d'une enquête nationale menée en BELGIQUE à propos de la SEP

[ source de l'enquête ] : http://fr.be.ms-gateway.com/enquecircte-nationale--mastering-ms-110.htm

La campagne mondiale de sensibilisation, Mastering MS [ Multiple Sclerosis - Sclerose en plaques ], a pour objectif de proposer aux personnes atteintes de sclérose en plaques et à leur entourage des outils leur permettant, sur les plans physique et émotionnel, de continuer à mener une vie épanouissante.

L’enquête menée en Belgique confirme les résultats de l’enquête internationale: les personnes confrontées au diagnostic de sclérose en plaques sont souvent très anxieux et soucieux de leur avenir, de leur relation de couple et de leur travail.


Bruxelles, le 4 novembre 2008

Plus de 2,5 millions de personnes à travers le monde souffrent de sclérose en plaques. En Belgique, ce nombre est estimé à 10.000. La SEP est une maladie inflammatoire du système nerveux central.

Les symptômes de SEP peuvent s’avérer très différents d’une personne à l’autre et l’évolution de la maladie est extrêmement imprévisible. Les plaintes les plus fréquentes sont une forte fatigue, des problèmes moteurs, des troubles de la concentration, une vision trouble ou floue, des douleurs musculaires et des troubles de la sensibilité.


Une enquête belge
A l’instar de l’enquête internationale, une enquête anonyme a été menée dans notre pays afin de déterminer l’impact réel de SEP sur la vie émotionnelle, sociale et professionnelle des personnes atteintes de cette maladie. Cette enquête a été organisée en collaboration avec les Ligues Belges de Sclérose en Plaques.
Pour la première fois, les émotions des personnes atteintes de SEP ont été sondées et l’impact de SEP sur la vie émotionnelle et sociale a pu être chiffré: 93% des personnes interrogées confirment avoir été contraintes d’adapter leur vie sociale.


Premier évènement démyélinisant du système nerveux central et vaccin contre l’hépatite B chez les enfants

Premier évènement démyélinisant du système nerveux central et vaccin contre l'hépatite B chez les enfants.
Mikaeloff Y et collaborateurs, France.
Neurology, Octobre 2008.

Cet article rapporte une étude française réalisée chez 3 290 enfants âgés de moins de 16 ans et nés en France, dont 349 avaient présentés un 1er évènement démyélinisant inflammatoire du système nerveux central (SNC). Parmi eux, 151 enfants (59.6%) ont développé une sclérose en plaques (SEP) cliniquement définie (c'est-à-dire ayant présenté un 2ème évènement démyélinisant).
Parmi les enfants ayant présenté un 1er évènement démyélinisant inflammatoire du SNC, 24.4% avaient été vaccinés contre l'hépatite B dans les 3 années précédant l'étude, contre 27.3% chez les enfants non atteints (cf table 1).
L'étude montre que la vaccination contre l'hépatite B n'augmente pas de façon générale le risque de développer un 1er évènement démyélinisant inflammatoire du SNC (cf table 2). Toutefois, si l'analyse est faite en appariant cas et témoin sur un critère supplémentaire (un comportement identique des familles vis-à-vis des vaccinations durant les deux premières années de vie), les résultats montrent que les enfants ayant eu un 1er évènement démyélinisant du SNC, et notamment les enfants ayant une SEP confirmée, avaient reçu plus fréquemment une vaccination hépatite B à trois ans. Ce risque a été observé pour l'Engerix B, le nombre d'enfants ayant reçu le GenHevacB® ou un autre type de vaccin étant trop faible. Ce résultat ne peut être considéré encore comme acquis et doit être confirmé sur une autre cohorte.  L'interprétation de ces résultats nécessite de prendre en compte la différence de susceptibilité à la réponse immunitaire qui existe entre les adultes et les enfants.

Cependant, cette association ne peut en aucun cas confirmer que le vaccin contre l'hépatite B provoque la SEP. Des études complémentaires sont nécessaires.

Yes !

Yes ! Barack Obama win !

Sans mauvais jeu de mot, c'est un jour à marquer d'une pierre blanche, après l'élection du 44ème président des Etats-Unis, Barack Obama, 1er président black élu à la tête de la première puissance économique mondiale.

Rien à voir avec la SEP vous me direz, sauf que certains d'entre vous doivent connaitre l'histoire du père de la femme de Barack Obama, qui avait une SEP. Il y a peut-être là, un véritable espoir pour que la recherche avance, lorsqu'on sait que tous les plus gros laboratoires pharmaceutiques sont américains et que les crédits accordés à la recherche aux U.S seront peut-être plus conséquent (en tout cas je l'espère pour tous).

Vous pouvez lire différents articles sur le net à propos de Michelle Obama, dont un ici.

Alemtuzumab Vs Interféron-béta dans la SEP précoce

Alemtuzumab Vs Interféron-béta dans la SEP précoce.

[ source Arsep ]

Alemtuzumab Vs Interféron-béta dans la SEP précoce.


L'alemtuzumab est un anticorps monoclonal qui cible une molécule présente sur les lymphocytes et les monocytes. Ce traitement est fortement immunosuppresseur puisqu'il permet de détruire les lymphocytes T et module le répertoire des lymphocytes mémoire. Le système immunitaire est alors fortement affaibli.
Ce traitement est à l'essai depuis 1991. Il a d'abord été testé dans les formes secondairement progressives où il a suggéré un effet sur les poussées mais nullement sur la progression du handicap.


Prochain spot TV à réaliser

SEPasduciné, c'est la Sclérose en plaques !

Moi la SEP, j’la vois comme ça !

Vidéastes amateurs et professionnels, participez au jeu concours pour la prochaine campagne de lutte contre la sclérose en plaques du 24 octobre 2008 au 16 janvier 2009, en réalisant le nouveau spot de l’UNISEP !

Contribuez à faire évoluer les idées reçues sur la SEP en proposant le prochain spot de l’UNISEP d’une durée de 30 secondes à 1 minute.

Un jury, présidé par Dominique Farrugia, désignera le vainqueur du concours pour diffuser ce spot sur TF1 pendant nos Journées Nationales du 21 au 28 mars 2009.

Pour en savoir + :

http://www.sepasducine.org/

et aussi

http://www.facebook.com/group.php?gid=32056601126

 

Identification d’une protéine, TREM-2, dans le liquide céphalo-rachidien, LCR.

Identification d’une protéine, TREM-2, dans le liquide céphalo-rachidien, LCR.

[source]

TREM-2 est un récepteur membranaire exprimé par la microglie (cellules du système nerveux jouant un rôle dans la réponse immune) et les macrophages (cellules immunitaires). Cette molécule interviendrait dans la réponse inflammatoire et jouerait un rôle critique dans le système nerveux central puisque son absence entraine une neurodégénérescence avec atteinte de la myéline et des axones.
Dans cette étude, les auteurs ont identifié une forme soluble de TREM-2 dans le LCR. Ils ont comparé les taux observés entre des patients atteints de SEP rémittente, de SEP progressive primaire, d'une autre affection neurologique inflammatoire et des témoins.
L'analyse des résultats montrent que le taux de TREM-2 soluble prélevée dans le LCR des patients atteints de maladie neurologique inflammatoire était supérieur à celui des témoins. Les auteurs suggèrent que le taux élevé de protéine soluble TREM-2 dans le LCR bloquerait la fonction anti-inflammatoire des cellules impliquées dans la réponse immunitaire et pourrait constituer une cible potentielle pour le développement futur d'un nouveau traitement.

Piccio L et collaborateurs, Italie & Etats-Unis.
Brain, Septembre 2008.

Plus d'articles...

RECHERCHE

AROUND THE WORLD

LANGUES