fuck-ms.com

Sclérose en plaques [ S.E.P ou M.S ]

Vous êtes ici :


 ~ Voici les dernières nouvelles à ce sujet ~

8.8.8

_Rien à voir avec la SEP, mais cette date vallait bien un clin d'oeil.!

_Pour ceux qui ont assisté à la cérémonie, il s'agit des 2008 tambours de cuivres mis en scène en début de cérémonie

 

TYSABRI ALERT - from the MS Australia medical spokesperson

TYSABRI ALERT - from the MS Australia medical spokesperson, Dr. W. M. Carroll [1 August 2008]
[source]


This morning MSA was advised that two patients with MS, overseas, have been diagnosed with PML (progressive multifocal leucoencephalopathy) while on Tysabri (Natalizumab).

Details are not complete but one patient with aggressive MS developed the condition after 17 infusions having had no other treatment. The second had previously received Azathioprine and an immunomodulatory therapy.

La gelée royale d'abeille

IL FAUT SAUVER LES ABEILLES

_Au cours de l'émission "C'est dans l'air" sur France 5, au sujet des abeilles,

_L'un des invités, un ingénieur agronome, Patrice Percie du Sert a évoqué les bienfaits de la gelée royale au niveau de la SEP. Que faut-il en penser?

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

_A ne pas confondre avec les piqures d'abeilles que l'on voit partout !!!

_On parle bien de la gelée royale ici.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

_Voici l'extrait vidéo de l'émission concernée (que vous retrouvez ici, sur le site de France 5, en entier).

Get Adobe Flash player

Congrès scientifique de l’ARSEP 2008

Congrès scientifique de l’ARSEP 2008

[source]

Lors de son 17ème congrès, tenu le 28 Mars 2008, l’ARSEP et l'UK MS Society ont
réuni plus de 200 chercheurs et/ou cliniciens chercheurs. La journée s’est organisée autour de 3 grands thèmes de recherche : la génétique de la SEP, l’imagerie ainsi que la neurobiologie et réparation.


La génétique de la SEP
La SEP n’est pas une maladie héréditaire.
En revanche, il existe dans la SEP un terrain de susceptibilité porté par une
association de gènes qui rend certains individus plus vulnérables au déclenchement de la maladie. Depuis une dizaine d’années, la recherche se développe dans le but d’identifier les gènes qui constituent le terrain de susceptibilité génétique à la Sclérose en Plaques. Ces études nécessitent de grandes cohortes (plusieurs milliers de patients) et un niveau de collaboration mondiale.

Pr Catherine Lubetzki – Présidente du CMS ARSEP
GH Pitié Salpetrière - Paris

.../ la suite dans le document .pdf ci-dessous à télécharger. (1.3 Mo)

Essai de phase II du BHT-3009

Essai de phase II du BHT-3009, molécule contenant le gène de la MBP, dans la SEP (11/07/2008)

Le BHT-3009 est un vecteur contenant l'ADN permettant la synthèse de la protéine basique de la myéline (MBP), constituant ainsi un antigène cible. L'étude de phase II a montré que chez les patients porteurs d'une SEP rémittente, le traitement par faible dose de BHT-3009 (1 injection intramusculaire toutes les 4 semaines) pendant 44 semaines permet de réduire légèrement le taux de nouvelles lésions rehaussées par le gadolinium. Les données immunologiques chez un sous groupe de patients indiquent que le traitement induit une tolérance immune spécifique de l'antigène. Des études de phase III doivent être maintenant entreprises pour évaluer l'efficacité du traitement.

H. Garren et collaborateurs, Etats-Unis.
Annals of Neurology, Mai 2008

Réorganisation fonctionnelle cognitive au stade précoce de la maladie

Réorganisation fonctionnelle cognitive au stade précoce de la maladie : suivi sur 1 an (11/07/2008)

Cette étude a été réalisée en IRM fonctionnelle au stade précoce de la maladie (au décours d'un premier évènement démyélinisant) et un an plus tard. Une épreuve de calcul mental était effectuée durant l'acquisition IRM. Les résultats montrent l'existence d'un processus de réorganisation fonctionnelle (plasticité cérébrale) chez les patients au stade le plus précoce de la sclérose en plaques, comparativement au sujets témoins. Ces processus permettent vraisemblablement aux patients atteints de la maladie de compenser la présence des lésions cérébrales puisque les performances à ce test sont identiques entre le groupe de patients et le groupe témoin. Un an plus tard, les patients dont les performances s'améliorent présentent une persistance du processus de réorganisation fonctionnelle plus importante que dans le groupe dont les performances se détériorent. Ces résultats argumentent l'existence d'une réorganisation fonctionnelle mise en évidence en IRMf au stade précoce de la maladie, qui permet de compenser l'expression clinique de certains symptômes et dont le maintien évite l'apparition de ceux-ci.

Audoin B et collaborateurs, France.

Multiple Sclerosis, Juin 2008.

Bug info

Info bug (enfin presque)

_Il y a eu un bug dans les commentaires du site qui ont été supprimés. Erreur de ma part dans la manipulation de la base de données.

Du coup, ceux-ci ont été éffacés du site : désolé pour ceux qui avaient laissé des commentaires. Ce n'est pas volontaire. ;o) Mea culpa donc!

Etat de la recherche

Sclérose en plaques : où en est la recherche ?

Un focus sur les causes de la SEP et les perspectives thérapeutiques

Télécharger le document pdf

[source]


I - Qu’est-ce que la sclérose en plaques ?
Aujourd'hui, il est admis que la SEP comporte une réaction auto-immune. Le système de défense du malade, normalement engagé dans la lutte contre les microbes, s'emballe et se met à attaquer les propres éléments de l'individu. Dans la SEP, la gaine de myéline qui protège les fibres du système nerveux central (cerveau et moelle épinière) est progressivement détruite lors d’un processus inflammatoire, de même que l’axone qui conduit l’influx nerveux. On peut comparer symboliquement la perte de myéline à un câble électrique dont la gaine serait détériorée, provoquant alors des perturbations du courant électrique. Ce processus, et la remyélinisation qui se produit parfois spontanément, laisse
place à des « plaques » à l’intérieur du cerveau ou de la moelle épinière, visibles uniquement par IRM.

Les signes observés au début de la maladie sont souvent transitoires et variés, selon
l’emplacement des lésions dans le cerveau ou de la moelle épinière. Cela rend
généralement le diagnostic difficile. On distingue les formes évoluant par poussées (formes rémittentes) des formes évoluant progressivement sans poussée qui débutent généralement plus tardivement (après 40 ans). Dans 85% des cas, la sclérose en plaques débute par une forme à poussées. L'évolution et l'expression de la maladie sont extrêmement imprévisibles et variables. (Source ARSEP).

Traitement précoce

Sclérose en plaques : un traitement précoce peut ralentir la progression de la maladie

09 June 2008 ENS Meeting 2008

[source 1] [source 2]


Critique des experts: Tous les patients n'ont pas accès à des traitements modernes efficaces

Plus de 3 000 experts discuteront des connaissances les plus récentes sur le diagnostic et le traitement des maladies neurologiques lors du Congrès annuel de la Société Européenne de Neurologie ENS à Nice. L'un des thèmes majeurs sera la sclérose en plaques. Environ 400 000 personnes en Europe souffrent de cette maladie inflammatoire chronique qu'est la sclérose en plaques (SEP). La SEP est l'affection neurologique la plus fréquente chez les jeunes adultes. Chez bon nombre de personnes concernées, cette maladie est toujours identifiée trop tardivement. Avecdes conséquences dramatiques, car les études montrent qu'un traitement précoce avec des interférons bêta ou de l'acétate de glatiramère peut freiner sensiblement les processus inflammatoires. Or, les personnes affectées n'ont pas accès aux traitements efficaces dans tous les pays d'Europe, et surtout pas au stade précoce : c'est la critique que formulent les experts lors du Congrès de l'ENS.

ALD / recul de la CPAM

Affections longue durée : la CNAM recule

[source]

La direction de l'assurance maladie revient en arrière concernant son plan d'économie pour 2009
La Caisse nationale d'assurance maladie a confirmé une information parue vendredi dans La Tribune dans laquelle elle annonce retirer de sa proposition de plan d'économies toutes les mesures concernant les affections longues durées.

Après une vive polémique, le conseil de la Cnam avait demandé jeudi à l'unanimité le retrait de ces propositions.


Accord de développement

Merck Serono et Bionomics annoncent un accord de développement et de licence dans le domaine de la sclérose en plaques

[source] GENÈVE, Suisse, June 18 /PRNewswire/

- Bionomics et Merck Serono vont collaborer à la recherche et au développement d'un nouveau traitement de la sclérose en plaques administrable par voie orale

- La collaboration est basée sur de nouveaux composés qui inhibent de façon sélective les cellules immunitaires à l'origine des lésions nerveuses observées chez les patients atteints de sclérose en plaques

Merck Serono - une division du groupe Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne - a annoncé aujourd'hui la signature d'un accord de développement et de licence avec Bionomics (ASX: BNO). La collaboration a pour objectif le développement par Merck Serono de nouveaux traitements de la sclérose en plaques et d'autres maladies auto-immunes à partir des composés du programme Kv1.3 de Bionomics.

ICM Institute

http://www.icm-institute.org/

Pose de la première pierre du centre dédié au cerveau et à la moelle épinière (Hôpital de la Salpêtrière à Paris).

PARIS, 27 mai (APM Santé) - L'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) a lancé jeudi sa première campagne de communication afin de financer ses premiers investissements.

L'ICM, qui a pour objectif de lutter contre les maladies et traumatismes du système nerveux central et de la moelle épinière, compte collecter plusieurs dizaines de millions d'euros nécessaires à l'achat de matériel, au financement de ses recherches et surtout à la construction d'"un site de recherche qui verra le jour dès 2008 au coeur du centre hospitalier de la Pitié-Salpêtrière à Paris", a expliqué le Pr Gérard Saillant, président de l'ICM, au cours d'une conférence de presse.

E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

http://www.icm-institute.org/

HONselect

HONsélect, le nouvel outil de la Fondation Health On the Net.

HONsélect combine cinq types d'informations - la classification MeSH®, des articles scientifiques, l'actualité médicale, les sites Web et le multimédia - en un seul et unique outil afin de mieux cibler et accélérer votre recherche d'informations médicales.

_Enfin un site qui recentre les sites webs (à propos de la SEP of course), qui ont un contenu pertinent et où on trouve une masse d'information vraiment efficace. Qui plus est, le site est en plusieurs langues et doté d'un puissant moteur de recherche.

_Accès à la page d'accueil de HONsélect

_Accès direct après la recherche "Sclérose en plaques"

100ème!

La 100ème !

Il en fallait bien une. Décompte rapide : 100/3 (3 piqures/semaine) = 33,3/4 (4semaines pour 1 mois) = ˜ 8

Environ 8 mois donc, de traitement, de piqures, hématomes, courbatures, effets secondaires, foie qui part en live, etc... et ce n'est que le début ! Ouaouhhh quand on y pense, pas cool quand même...

Mais ça vallait bien une photo quand même ! ;o)

Enquête

Enquête Avenirs - Ipsos Santé

 
L'institut Ipsos Santé lance une grande enquête nationale visant à mieux comprendre le vécu des patients atteints de sclérose en plaques et de leur entourage dans les premières années de la maladie.

Cette enquête a pour objectif d'évaluer le retentissement de la maladie sur la vie sociale, professionnelle, familiale et personnelle des patients atteints de sclérose en plaques, dans les 2 premières années suivant le diagnostic, et de compléter ce ressenti par celui des membres de leur entourage et des neurologues qui les prennent en charge.

Vos réponses, celles de tous les participants, permettront de mieux comprendre quelles sont les améliorations que vous attendez aujourd'hui dans votre quotidien.

A terme, ce projet d'envergure devrait permettre de mieux identifier les attentes et les besoins des patients au début de la maladie, tant en matière de prise en charge médicale et d'information que de soutien social ou psychologique.

Pour participer, il vous suffit de remplir le questionnaire en ligne sur : www.ipsos.fr/cawi/avenirs.asp

PARTICIPEZ A CETTE ENQUETE

Nouvelle approche

Une nouvelle approche de la sclérose en plaques


La progression inéluctable et irréversible du handicap ne serait pas liée aux poussées de la maladie, mais à une dégénérescence diffuse chronique du cerveau.
Le neurologue Christian Confavreux (Inserm 842, Lyon) a présenté hier devant l'Académie de médecine une théorie nouvelle qui a de plus en plus de soutien chez les chercheurs, sur l'origine de la sclérose en plaques. Elle peut avoir des conséquences très importantes sur les stratégies thérapeutiques. La sclérose en plaques (SEP) est l'affection neurologique chronique évolutive la plus fréquente chez l'adulte jeune en France : elle touche une personne sur 1000, soit 65 000 Français, dont 2 000 à 3 000 nouveaux cas chaque année.

Aussi surprenant que cela puisse paraître en 2007, la définition de la SEP reste anatomopathologique, seule l'observation directe des lésions permet le diagnostic : «Aucun test diagnostique spécifique fiable n'est encore disponible» rappelle Christian Confavreux.

RECHERCHE

AROUND THE WORLD

LANGUES