Chinese (Simplified)EnglishFrenchSpanish

Pendant ce temps là, à New-York…

L’Etat de New York autorise le cannabis thérapeutique (uniquement pour les maladies graves)

Le cannabis à usage médical va être commercialisé dès jeudi dans l’Etat de New York. Un centre de production dédié a été implanté au coeur de la plus grande ville des Etats-Unis.

L’entrepôt a été installé dans le quartier du Queens, à New York. Ses 23 000 mètres carrés vont désormais être dédiés à la culture du cannabis. Le bâtiment est loué par l’entreprise Bloomfield, l’une des cinq sociétés autorisées à cultiver la marijuana à des fins thérapeutiques dans l’Etat de New York, et la seule implantée au coeur de la métropole. Une première dans le pays, pour une ville de plus d’un million d’habitants.

«Nous estimions que nous pourrions constituer la meilleure équipe d’horticulteurs, de scientifiques, de pharmaciens, si nous installions notre site à New York», explique ainsi un porte-parole de Bloomfield.

100 000 à 300 000 malades pourraient en bénéficier

Le démarrage de la mise sur le marché de ce cannabis thérapeutique se fera progressivement à partir de jeudi, car les 20 dispensaires prévus dans l’Etat ne seront pas tous ouverts. Les patients qui pourront en bénéficier sont celles atteintes de maladies graves, comme notamment le cancer, Parkinson, la sclérose en plaques ou encore certaines formes d’épilepsie.

Selon Nicholas Vita, le directeur général de Columbia Care, un autre laboratoire autorisé, entre 0,5 % et 1,5 % de la population de l’Etat de New York pourrait être éligible, représentant entre 100 000 et 300 000 personnes.

Le traitement, présenté sous forme de pilules, d’huiles ou de gouttes, devrait coûter au moins 200 dollars par mois et par malade. Une somme qui sera entièrement à la charge du patient, car aucun assureur de santé américain ne le prend en charge.