Chinese (Simplified)EnglishFrenchSpanish

Gilenya

A ce jour, 25 avril 2019, toujours aucune information supplémentaire n’a été communiquée par quelconque organisme que ce soit.

J’ai bien sûr interrogé mon propre neurologue qui n’était à priori pas au courant. Pas au courant dans un service neurologie à Paris. J’en doute énormément à la vue de tous les congrès SEP qui sont organisés à travers le monde et dont le sujet doit être connu.

Les infirmières ne semblent pas au courant (dont une infirmière du service que je connais depuis des années, et pour qui j’ai une confiance aveugle en son honnêteté). Pas du tout comme mon neurologue donc.

Une information a été diffusée · aux Etats-Unis · par le laboratoire Novartis, fabricant du GILENYA, pour signaler le danger & l’aggravation de la maladie si le traitement était arrêté (de nombreux cas ont été signalés).

Pour l’instant en France, aucune information à ce sujet. + d’infos à venir… (Vous pouvez trouver des informations – en anglais – sur ce site)

Voici le document pdf mis à la disposition des utilisateurs du Gilenya. (document issu du site Européen sur les médicaments).

Document .pdf 2018 : Cliquez sur l’icône pdf pour le télécharger (61 pages – 61 pages !!) ou cliquez sur cette adresse (en français) :

https://www.ema.europa.eu/documents/product-information/gilenya-epar-product-information_fr.pdf

En version anglaise :

https://www.ema.europa.eu/documents/product-information/gilenya-epar-product-information_en.pdf

La version 2019 du document a évolué : il y a désormais 74 pages… :

https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/gilenya-epar-product-information_fr.pdf

_RAPPEL :

NE PAS ARRÊTER VOTRE TRAITEMENT SANS AVIS MEDICAL, OU SANS L’AVIS DE VOTRE NEUROLOGUE.

———-

Je suis en train de mettre en place cette partie spécialement dédiée au “GILENYA” ou “Fingolimod” du nom de sa molécule.

Primo, parce que c’est le traitement que je prends depuis + de 6 ans.

Secundo, parce que des problèmes sont en train de survenir chez des patient(e)s traités par le GILENYA. On parle du phénomène de “l’effet rebond” (appelé aussi “Paradoxe de Jevons”), à l’arrêt du traitement. Il semblerait que l’activité de la maladie se manifeste jusqu’à la douzième semaine, après l’arrêt de celui-ci.

Ces informations proviennent d’une alerte mise en place sur le site du GILENYA des laboratoires Novartis, aux Etats-Unis. Aucune information à ce sujet en France pour le moment.

On ne parle pas des nombreux effets secondaires liés à ce traitement, mais bien à l’arrêt de celui-ci.

Novartis a modifié la notice qui accompagne le médicament, notamment concernant l’arrêt. Le document fourni par Novartis est téléchargeable & visible à cette adresse : https://www.pharma.us.novartis.com/sites/www.pharma.us.novartis.com/files/gilenya_pmg.pdf

Les informations fournies sont en Anglais, et je placerais en ligne les documents originaux et ceux traduits à l’aide de Google Traduction.

Je pense qu’il est important que les patient(e)s soient prévenus de ce “problème”, au cas où certain(e)s voudraient ou auraient décidés d’arrêter ce traitement. Visiblement, ces informations ne sont pas communiquées par les associations #SEP ni par Novartis à travers leur site français. (ce qui me semble très injuste) pour les dit(e)s-patient(e)s).

Nous avons le droit de savoir. Savoir ce que l’on risque si on arrête ce traitement : déjà qu’on risque beaucoup en le prenant. 😉 Je n’oublies-pas non plus l’effet positif que ce médoc peut avoir sur certaines formes de #SEP & chez certaines personnes qui le prennent.

L’alerte de la F.D.A à propos des potentiels problèmes liés à l’arrêt du GILENYA du laboratoire Novartis

Voici l’alerte qui émane de la F.D.A, à propos des “graves” problèmes potentiellement liés à l’arrêt du GILENYA.

Lien de l’article (via Google Traduction)

La FDA met en garde contre une grave aggravation de la sclérose en plaques après l’arrêt du médicament Gilenya (fingolimod)

La Food and Drug Administration (FDA) avertit que, lorsque le médicament Gilenya (fingolimod) est arrêté pour le traitement de la sclérose en plaques (MS), la maladie peut devenir bien pire qu’avant le début du traitement ou pendant que je le prenais. Cette aggravation de la SEP est rare mais peut entraîner une invalidité permanente. En conséquence, nous avons ajouté un nouvel avertissement concernant ce risque aux informations pharmacologiques figurant sur l’ étiquette du médicament Gilenya et au Guide des médicaments du patient.

Gilenya est l’un des nombreux médicaments approuvés pour le traitement d’une forme récurrente de SEP, qui comprend des périodes au cours desquelles les symptômes de la SP s’aggravent. Le médicament a été approuvé aux États-Unis en 2010. (suite…)

Détail(s), action(s), descriptions & effets secondaires – possibles – (et interactions – possibles -) du GILENYA

RAPPEL à toutes fins utiles : il faut rappeler que ce médicament semble être efficace chez certaines personnes touchées par une #SEP (rémittente la plupart du temps).

De +, les informations citées ci-dessous ne sont que des “précautions” & “alertes” sur ce qu’il est (serait) susceptible de vous arriver. Ou pas. 😉

Ces infos proviennent d’un site Canadien (pas Français). Les spécificités sont pourtant les mêmes pour tous les pays qui l’utilisent.

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le fingolimod appartient à la classe des médicaments appelés modulateurs des récepteurs de la sphingosine-1-phosphate (S1P). Il s’utilise dans le traitement de la forme cyclique (poussées-rémissions) de la sclérose en plaques ou SEP.

Le fingolimod ne constitue pas un traitement curatif de la SEP, mais il aide à diminuer le nombre de poussées (les récidives), à réduire l’inflammation dans le cerveau (les lésions cérébrales mises en évidence par la technique de l’imagerie par résonance magnétique ou IRM), et à ralentir l’accumulation des problèmes physiques imputables à la SEP (l’évolution de la déficience). Les personnes qui l’utilisent n’ont généralement pas observé une réponse satisfaisante pour le moins à un autre traitement contre la SEP, ou leur organisme n’ont pas supporté d’autres traitements. (suite…)

Alerte de la F.D.A (traduit en Français)

La FDA a également émis une alerte de sécurité en novembre 2018, mettant en garde contre un risque d’aggravation de l’incapacité dans les semaines ou les mois qui suivent l’arrêt de l’utilisation de Gilenya. Bien que ce risque soit rare, l’agence a indiqué qu’il pouvait être grave et entraîner une invalidité permanente.

Alerte de la F.D.A (extrait en Anglais)

The FDA also issued a safety alert in November 2018, warning of a risk of worsening disability within weeks or months of stopping Gilenya’s use. While this risk is rare, the agency noted that it can be severe and result in permanent disability.

/ Gilenya