Chinese (Simplified)EnglishFrenchSpanish

+ de 120 000 personnes touchées en France

75% sont des femmes ( 3/4 des personnes touchées )

4000 nouveaux cas déclarés chaque année

1ère cause de handicap non traumatique chez les jeunes

80% des handicaps des personnes sont invisibles

Il y a 2 fois + de personnes handicapées au chômage

25/35 ans, c’est l’age moyen du diagnostic

+ de 700 enfants
sont touchés par une SEP

Europe à vélo : premier bilan de voyage pour les Bikes Trotters

Ils se sont lancés le 10 juin 2017. Après quelques mois d’aventures, les Bikes Trotters, Romain et Jean-Baptiste, nous dressent le premier bilan de leur tour d’Europe à vélo pour lutter contre la sclérose en plaques. Comment allez-vous depuis votre départ ? …
Lire la suite…

Rapport mondial sur l’emploi des personnes atteintes de la SEP – 2016

Je ne l’avais pas vu passer ce nouveau “Rapport” de la M.S.I.F au sujet de l’emploi et la #SEP. Document pdf à télécharger : cliquez sur l’image ci-dessus (version française) Le pdf est disponible dans plusieurs langues sur cette adresse …
Lire la suite…

Coup de bambou en vue pour GeNeuro

L’étude clinique de phase IIb menée actuellement par GeNeuro et Servier avec GNbAC1 chez des patients atteints de sclérose en plaques récurrente-rémittente a livré de premiers résultats décevants. Il n’y a pas de différence statistique significative à 6 mois entre le candidat et le placebo sur le critère principal d’évaluation de l’étude, la réduction du nombre de lésions cérébrales prenant le contraste au gadolinium mesurées par IRM, ni sur les autres mesures IRM de neuro-inflammation. Maigre consolation à ce stade, le traitement est bien toléré …
Lire la suite…

Objectif régénération

Pourquoi la sclérose en plaques progresse-t-elle plus rapidement chez certains patients que chez d’autres ? Pourquoi certains patients atteints de SEP arrivent-ils à réparer les lésions de démyélinisation qui apparaissent au cours de la maladie et d’autres non ? C’est dans une étude conjointe des chercheurs de l’ICM, Violetta Zujovic (INSERM), Isabelle Rebeix (INSERM) et Bertrand Fontaine (AP-HP, UPMC) publiée dans Brain, a mis en évidence un rôle majeur des lymphocytes T dans le processus de régénération de la myéline et ouvert la voie à de nouvelles stratégies de traitement basées sur ces cellules …
Lire la suite…

Un article intéressant sur la spasticité

La spasticité est une augmentation du tonus musculaire, avec à la clé des raideurs, des spasmes ou des contractures dont les répercussions sont très variables d’un patient à l’autre. Des moyens médicamenteux et non médicamenteux aident à la diminuer. La spasticité est provoquée par l’altération de la conduction nerveuse, en d’autres termes de la façon dont les informations nerveuses sont véhiculées par les nerfs. Elle touche plus souvent les hommes que les femmes et elle augmente avec l’âge et l’ancienneté de la maladie. Son intensité est corrélée avec la sévérité de la SEP. Chez certains patients, elle est très invalidante et chez d’autres peu gênante. Chez une même personne, elle est variable, au cours de la journée mais aussi aux différents moments de la maladie. La spasticité prend d’abord la forme d’une raideur et lorsqu’elle se majore, les spasmes et les contractures sont douloureux …
Lire la suite…

Michel Cymes – le doc de France Télévision – évoque les avancées sur la sclérose en plaques

“Cet été, les chercheurs français ont redonné espoir à quelque 100.000 patients souffrant de cette maladie neurologique dégénérative dans notre pays.” [yendifplayer audio=24] À ce jour, la sclérose en plaques est une maladie incurable. Dans l’immédiat, elle risque de le rester. La bonne nouvelle, c’est qu’il est désormais envisageable d’en bloquer l’évolution. Cela constituerait une avancée spectaculaire par rapport aux traitements actuellement sur le marché. Ils permettent certes d’améliorer la qualité de vie des patients, ils permettent également de ralentir la maladie, mais pas encore d’en bloquer l’évolution …
Lire la suite…

“Mieux connaître la sclérose en plaques” – Europe 1

 

La spécialiste santé Europe 1 Mélanie Gomez et ses chroniqueurs, Dr Jimmy Mohamed et Catherine Blanc, répondent aux interrogations des auditeurs.

 

L’invitée du Jour : Pr Catherine Lubetzki, Cheffe du service de neurologie à la Pitié-Salpêtrière et chercheuse à l’ICM (Institut du Cerveau)

Atteindre 6″40mn

 

Maintenant vous savez…

APF France handicap interpelle le grand public dans sa nouvelle campagne intitulée “Maintenant, vous savez”.

Pour beaucoup de personnes en situation de handicap – TOUS HANDICAPS CONFONDUS -, le confinement c’est toute l’année.

Éducation Thérapeutique : COVID-19 et Sclérose en Plaques (Partie 2)

Premier atelier d’éducation thérapeutique 100 % numérique pour les personnes atteintes de sclérose en plaques, NMO et autre maladie démyélinisante du Centre de Ressource et de Compétence de Nice.

S.F.S.E.P (Société Francophone de la Sclérose en Plaques)

Révélation

3%

___Idées reçues sur la S.E.P :

Une S.E.P n’est pas une maladie contagieuse!!

Une S.E.P ne tue pas (elle détruit).

Une S.E.P n’est pas une maladie de la peau.

Une S.E.P n’est pas une maladie héréditaire.

Une S.E.P ne se guérit pas!! (pas encore)

[ En France : + de 120 000 personnes sont touchées par une #SEP : + de 120 000 scléroses en plaques différentes ]