fuck-ms.com

Sclérose en plaques [ S.E.P ou M.S ]

Glossaire

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

A

Acide aminé
Tout acide qui contient un groupe aminé, composé d'azote combiné à de l'hydrogène. Les acides aminés alfa sont les fondements de toutes les protéines.
Acide désoxyribonucléique (ADN)
L'ADN est présent dans le noyau cellulaire et est responsable de la codation de l'information génétique dans les gènes. Il se compose de deux cordons d'acides nucléiques qui forment une double hélice. L'ADN emprunte son nom du composant du sucre désoxyribose.
Acide nucléique
Terme général pour l’ADN et l’ARN. Les acides nucléiques sont composés d'unités répétées et forment de longues chaînes comme la double structure en hélice de l’ADN.
Acide ribonucléique
Un filament d’acide nucléique qui contient la molécule de sucre ribose. L'ARN est responsable de la transmission de l'information génétique de l'ADN dans le noyau vers les ribosomes dans le cytoplasme, où il est utilisé comme instruction pour la fabrication des protéines.
Activité biologique
Possibilité pour une molécule de provoquer un changement biologique.
Adducteurs
Muscles qui permettent de mouvoir une partie du corps vers le corps lui-même.
Agoniste
Un médicament qui stimule l’activité physiologique au niveau des cellules réceptrices et donc qui suscite une réponse biochimique.
Aigu
Dans le cas d’un déroulement court et relativement grave.
Allèle
Deux gènes d’une paire de chromosomes occupant la même place (locus) sur un chromosome. Ils possèdent tous deux la même fonction mais l’exercent d’une manière différente.
Anatomique
Ayant rapport à la structure corporelle.
Antagoniste
Une matière qui annule l'action d'une autre matière. C’est le cas d’un médicament qui se lie à une cellule réceptrice sans susciter de réponse biologique.
Antibiotique
Une substance chimique produite par un micro-organisme qui peut supprimer ou freiner la croissance d'un autre micro-organisme.
Anticholinergique
Une substance qui bloque les nerfs parasympathiques.
Anticorps
Une protéine en forme de «Y » qui est isolée par des cellules du système de résistance ; aussi appelées immunoglobulines. Chaque anticorps est spécifique pour un certain antigène (substance qui peut provoquer une résistance) et peut combattre l'effet de l'antigène.
Antigène
Une molécule qui suscite la production d'un anticorps.
Aphasie
Perte de la parole ou de la possibilité d'écrire et perte de possibilité de compréhension d'une langue écrite ou parlée par suite d’une lésion ou d’une maladie du centre cérébral.
Arythmie
Une perturbation dans l'activité électrique du cœur qui se manifeste par une anomalie de la pulsation ou du rythme cardiaque.
Asymptotique
Sans causer de symptômes.
Ataxique
Mauvaise coordination des mouvements.
Atome
La plus petite unité d'un élément chimique, composée d’un noyau chargé positivement avec des protons et des neutrons et entouré par un nuage d'électrons. Un atome est si petit qu'une seule goutte d'eau peut contenir plus qu'un million de million d'atomes.
Atrophie
Rétrécissement ou disparition d'une cellule, d'un tissu ou d'un organe.
Auto-immune
Situation où le système de défense d'une personne commence à réagir contre ses propres tissus.
Axone
La longue partie filiforme d'une cellule nerveuse qui s'allonge. L’axone est spécialisé dans la transmission des signaux. A la fin de l’axone, les stimuli nerveux sont transmis à d'autres axones ou organes et muscles.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

B

Bandes oligoclonales
Divers anticorps se manifestent comme différentes petites bandes lorsqu’elles sont analysées par un éléctrophorèse. Quand le liquide spinal ou cérébral d'un patient atteint de SEP comprend des niveaux élevés d'anticorps, un éléctrophorèse peut faciliter le diagnostic. Cependant, tous les patients atteints de SEP n'ont pas de bandes oligoclonales et la présence de telles bandes n'est pas spécifique de la SEP.
Barbituriques
Une classe de produits chimiques à laquelle appartiennent les moyens anesthésiants, les hypnotiques, les calmants et les anti-vomitifs.
Base
Une molécule alcaline qui combine qui peut se combiner avec une molécule acide. L’adénine, la thymine, la guanine et la cytosine sont des bases azoteés. Elles comprennent donc un atome d'azote.
Benzodiazépines
Un médicament utilisé, entre autres pour soulager l'anxiété.
Beta-bloquant
Un grand groupe de médicaments qui bloquent des récepteurs spécifiques dans le système nerveux. Leurs effets comprennent la diminution du rythme cardiaque, de la pression sanguine et une sensation d'anxiété amoindrie.
Bolus
Une certaine quantité de médicament.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

C

Cellules B
Un type de lymphocyte qui est normalement impliqué dans la production d'anticorps afin de combattre une infection. C'est le précurseur du plasmocyte. Durant les infections, des cellules B individuelles se multiplient en copies exactes, pouvant prendre diférentes formes. Les cellules plasmatiques produisent de grandes quantités d’anticorps contre un antigène spécifique ou un microbe étranger. Ces transformations (passage à une autre forme) se produisent après l'interaction avec les cellules-T appropriées.
Cellule-T
Une classe de lymphocytes, principalement impliqués dans le contrôle des réactions de résistance et dans le contrôle du développement des cellules-B. Les cellules T coordonnent le système immunitaire par la sécrétion des lymphokines.
Centrifuge
Celle-ci se manifeste dans le cas où on fait tourner les cellules ou d'autres matériaux à vitesse élevée dans un appareil de telle sorte qu'une force centrifuge naisse, par laquelle la substance et les parties solides sont séparées en fonction de leur poids et de leur proximité. Ce phénomène est à comparer avec le programme de séchage dans le cas d'une machine à laver.
Chromatographie
Technique de séparation de différentes substances en solution ou en suspension dans un liquide.
Chronique
Sur une période plus longue.
Chronique progressif
Terme général servant à décrire les formes de SEP primaires et secondaires progressives.
Cloner
Faire une copie exacte (clone).
Clonus
Contraction rapide et répétitive d'un muscle ou d'un groupe de muscles.
Codon
Une succession de trois bases dans l’ADN qui codent un seul acide aminé.
Contracture
Une contraction prolongée et involontaire d’un muscle.
Controlatéral
Se ressentant du côté opposé du corps. Par exemple : une sensation douloureuse du côté opposé du corps par rapport à l’endroit où se situe réellement la douleur.
Convergence
Lorsque les yeux fixent un même point, leurs trajectoires convergent en ce point.
Cortex cérébral
La couche externe de matière grise du cerveau (environ 2 mm d'épaisseur) qui recouvre totalement la surface des hémisphères cérébraux. Le cortex se compose de neurones et de cellules de soutien (microglies) et collectionne l'information de toutes les sources afin de d'entretenir les fonctions cognitives (tous les aspects de la perception, le fait de penser et la mémoire).
Corticostéroïdes
Substances sécrétées par les corticosurrénales. Elles sont subdivisées suivant leur activité biologique.
Culture
La croissance de micro-organismes ou d'autres cellules vivantes.
Cytokines
Molécules de signal qui interviennent dans la collaboration entre cellules. Par exemple : les interférons, les interleukines.
Cytoplasme
Le contenu d'une cellule, à l'exception de son noyau.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

D

Demyélinisation
Destruction, disparition ou perte de la gaine de myéline autour des nerfs.
Dépôt
Un médicament sous forme de matière oléagineuse de laquelle la substance active est libérée lentement après l'injection.
Diagnostic différentiel
La reconnaissance d'une certaine situation ou maladie par comparaison avec d'autres qui présentent des similitudes ; souvent via un processus d'élimination.
Disponibilité biologique
Disponibilité d'un médicament pour le corps sous une forme qui peut être utilisée par les cellules.
Distribution
En médecine, cela signifie la livraison d'un médicament via la circulation sanguine ou la lymphe.
Dizygote
Ou bivitellin : se dit des jumeaux à placentas séparés provenant de deux œufs fécondés différents (zygotes).

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

E

E. coli
Un ensemble de bactéries dont certaines sortes sont présentes dans le système digestif et contribuent à son bon fonctionnement.
Electro-encéphalogramme
Un test diagnostic qui mesure l'activité électrique du cerveau.
Electrophorèse
Une technique permettant de séparer les protéines dans une solution. Parce que de telles molécules ont un chargement positif ou négatif, elles vont s'exposer à un champ électrique et bouger à des vitesses différentes, dépendantes de leur chargement, de leur forme et de leur grandeur.
Encéphalomyélite expérimentale allergique
Une maladie auto-immune qui peut être provoquée sur différents animaux de laboratoires. Parfois utilisée comme modèle pour les maladies démyélinisantes, bien que ce modèle ne soit pas soutenu par tout le monde.
Enzyme
Une protéine qui peut accélérer une réaction biologique (un catalyseur organique). La plupart des enzymes comprennent aussi un réactif minéral comme le fer, le zinc ou le cuivre.
Etiologie
Apprendre les causes d'une maladie.
Excrétion
Elimination des substances du corps par les urines, les selles ou d’autres voies.
Extenseur
Un muscle ou tendon permettant l’extension active des parties du corps.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

F

Facteur nécrotique tumoral
Une cytokine activée par les cellules T qui tue principalement des cellules tumorales.
Facteur VIII
Un facteur qui intervient dans la coagulation. Un déficit du facteur VIII conduit à la maladie endogène hémophilie. Celle-ci peut être solutionnée par le facteur VIII fabriqué industriellement.
Fermentation
La croissance des cellules à échelle industrielle.
Fibroblaste
Cellules provenant des cellules conjonctives en voie de prolifération.
Flexor
Un muscle qui peut mouvoir une partie du corps.
Fonction cognitive
Les processus mentaux parmi lesquels la perception, les pouvoirs de raisonnement, la créativité, le fait de pouvoir solutionner des problèmes et l’intuition.
Formulation
La préparation d'un médicament sous une forme permettant son administration thérapeutique.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

G

Gène
La matière héréditaire, composée d'ADN. Les gènes codent les protéines.
Génome
Le set complet de tous les gènes qui sont portés par un individu ou une cellule.
Glycosylation
Le processus où les hydrocarbures sont jumelés à une protéine.
Groupe de contrôle
Un groupe de participants à une étude ou à une expérience qui est utilisé comme référence. Ils doivent avoir les mêmes caractéristiques que le groupe étudié. Il peut être choisi au hasard par les participants.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

H

Hérédité
La transmission de caractéristiques à la descendance.
Homogène
Composé de parties semblables ou identiques.
Hormone de croissance
Une hormone responsable de la stimulation de la croissance normale. Un déficit de celle-ci peut conduire à des problèmes de croissance comme le nanisme, qui peut être aidé par des injections d'hormones de croissance susceptibles de recombinaisons.
Hydrocarbure
Un ensemble d'unités de sucre qui sont liés à une chaîne afin de former un polysaccharide.
Hypoglycémie
Une concentration anormalement basse de glucose dans le sang.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

I

In vitro
Phénomènes observés en laboratoire à partir de prélèvements sanguins.
In vivo
Phénomènes observés dans l'organisme vivant.
Infarctus du myocarde
Crise cardiaque
Infusion
Substance liquide qui est introduite dans une veine (intraveineuse) ou dans un muscle (intramusculaire).
Insuline
Une hormone qui contrôle la concentration en sucre dans le corps. Son déficit peut conduire au diabète. L'insuline peut être produite via ingénierie génétique.
Interleukines
Un groupe de molécules qui sont impliquées dans le signal entre cellules ou entre cellules du système immunitaire.
Intrathécal
Dans une cavité ou une gaine, par exemple : le liquide cérébrospinal se trouve dans la dure-mère. Cela renvoie également à l'administration de médicaments dans le cerveau ou dans le liquide spinal.
Intraveineuse
Dans une veine.
Ischémie
Teneur en oxygène basse, la plupart du temps par suite d’une alimentation insuffisante du sang en sang artériel.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

L

Latéral
Oblique
L'échelle de Kurtzke
Echelle de valeur neurologique développée par John Kurtzke en 1955 comme "Disability Status Scale" sur laquelle l'EDSS est basée.
Lésion
Une zone de tissu avec des fonctions amoindries à la suite de dégâts causés par une maladie ou une lésion. Les lésions dans le cas de la SEP sont présentes dans le cerveau et la moelle épinière.
Ligase ADN
Un enzyme bactérien qui recolle les morceaux d’ADN en une longue chaîne.
Liquide cérébro-spinal
Ou liquide céphalo-rachidien : liquide de la cavité de la moelle épinière et du cerveau que le tissu nerveux protège et nourrit.
Locus
La place sur un chromosome où le gène est situé pour une certaine caractéristique. N’importe lequel des allèles d’un gène peut être présent à cette place.
Lymphocyte
Un groupe important de cellules du système immunitaire, trouvées dans le sang, la lymphe et le système lymphatique.
Lyse
Rupture de la membrane cellulaire et perte du cytoplasme.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

M

Macrophages
Cellules spécialisées intervenant dans la phagocytose.
Maladies neurodégéneratives
Maladies caractérisées par une détérioration des nerfs, comme la SEP, la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer.
Méninges
Les méninges ; il y en a trois : la couche extérieure inférieure de la dure-mère, la pie-mère externe et interne.
Métaboliser
Substances digérées via réactions chimiques dans le corps.
Métabolite
Substance formée au cours du métabolisme d'une autre substance.
Microglie
Tissue spécialisé entre les neurones qui donne un soutien mécanique et physique et qui assure l'isolation électrique entre les neurones.
Miction
Action d'uriner.
Monozygote
Ou univitellin : jumeaux identiques qui sont le résultat d'un seul ovule fécondé (zygote) divisé en deux et duquel deux individus naissent. Les jumeaux sont génétiquement identiques et toujours du même sexe.
Mutation
Une transformation transmissible permanente dans le matériel génétique, la plupart du temps dans un seul gène.
Myéline
Couche autour des cellules nerveuses qui leur offre protection et isolation.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

N

Nécrose
Changements d'une cellule qui conduit à la mort de celle-ci.
Névrite optique
Inflammation du nerf optique.
Névrite rétrobulbaire
Inflammation derrière le globe oculaire.
Neurones moteurs
Neurones qui contrôlent les mouvements volontaires ou involontaires.
Neurotransmetteurs
Une substance libérée d'un neurone vers un autre et qui passe via un synapse afin de stimuler ou freiner la cellule cible.
Noeud de Ranvier
Une petite interruption entre deux segments de myéline successifs.
Nystagmus
Un mouvement involontaire, rapide, rythmique du globe oculaire.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

O

Œdème
Gonflement causé par la présence d'une quantité de liquide anormalement élevée.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

P

Para-clinique
En dehors de l'environnement clinique, pas dans la pratique des médecins. Des test paracliniques peuvent être effectués en laboratoires (par ex. Test sanguins) ou avec des instruments spéciaux (par exemple : Radiographie ou scanner MRI).
Parésie
Paralysie légère ou incomplète.
Paroxysmal
Se manifestant lors des rechutes.
Partie postérieure du cerveau
La partie du cerveau qui comprend le pont, le bulbe rachidien et le cervelet. Ses fonctions interviennent dans la coordination des mouvements, le maintient, l'équilibre et le sommeil. Elles régulent des fonctions inconscientes mais essentielles comme la respiration et la circulation sanguine.
Partie antérieure du cerveau
La plus grande partie du cerveau : elle comprend le grand cerveau (cerebrum), le système lymphatique, le thalamus, le diencéphale, l'hypothalamus et le corps calleux. Les fonctions de la partie antérieure du cerveau comprennent les fonctions cognitives, sensorielles et motrices et contrôlent la température, la fonction de reproduction, le sommeil et l’expression d'émotions.
Pathogène
Qui a le pouvoir de déclencher des maladies.
Pathologie
Science qui a pour objet l’étude des maladies.
Pathophysiologie
Connaissance et étude de la physiologie de l'organe ou de l’organisme malade.
Pénétration
La proportion d'individus avec un set de gènes spécifiques (génotype) qui expriment une certaine caractéristique dans le phénotype.
Phagocytose
Absorption de particules solides par une cellule.
Pharmacocinétique
L'étude du sort des médicaments dans l’organisme : partage, transformation et excrétion d'un médicament.
Pharmacodynamique
Etude de l’action exercée par les agents médicinaux sur l’organisme sain.
Phénotype
Manifestation apparente du patrimoine héréditaire de l’individu plus ou moins modifié par le milieu ambiant.
Physiologique
Fonctions corporelles concernées.
Placebo
Une substance inactive qui est donnée comme contrôle en cas de test d'un nouveau médicament. Il est administré de la même manière et de la même forme que le médicament actif.
Plaque
Endroit avec des réactions inflammatoires dans le cerveau ou dans la moelle épinière, aussi appelée lésion.
Pneumonie
Inflammation pulmonaire.
Ponction lombaire
C'est un examen permettant de prélever du liquide céphalo-rachidien afin de l'analyser.
Potentiels évoqués
L'utilisation d'électrodes afin de mesurer l'activité électrique des nerfs.
Précipitation chimique
Précipitation d'une protéine d'une solution par un changement de la composition chimique de la solution.
Prévalence
Le nombre de personnes atteintes d'une maladie à un certain moment. Normalement exprimé par 100.000 personnes.
Protéine
Une grande molécule composée d'acides aminés.
Proton
Petite partie du noyau d'un atome qui est chargé positivement et qui a la même charge qu'un électron négatif. Le proton est le noyau d'un atome d'hydrogène.
Psychose
Un terme général pour désigner les perturbations mentales où le fonctionnement mental est tellement perturbé que le patient n'est plus en état de répondre au demandes simples de la vie quotidienne.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

R

Récepteur
Une structure moléculaire dans ou sur la surface d'une cellule qui le lie de façon sélective à une substance spécifique ; ce qui résulte en un effet physiologique spécifique.
Rénal
Ayant rapport au rein.
Restriction endonucléaire
Un groupe d'enzymes fait de bactéries qui reconnaissent des séquences spécifiques de bases dans l’ADN et qui coupent chaque fois dans cette séquence. Le résultat est une série de fragments d’ADN prévisibles.
Reticulum endoplasmique
Une série de membranes pliées, proches du noyau cellulaire qui sont responsables de l’emballage des protéines dans un manteau d'hydrocarbures. Ce processus est appelé glycosylation.
Reverse transcriptase
Un enzyme viral qui peut détourner la direction normale de la transmission d'information. Normalement, l'information génétique est transmise de l’ADN vers ARN mais la transcription inverse fait en sorte que l’ADN soit construit sur base de l'ARN.
Ribosome
Un élément du cytoplasme qui contient l’ARN et les protéines ; l'endroit où les protéines sont fabriquées.
Rizotomie
Le fait de couper les racines des nerfs de la moelle épinière - ou radicotomie

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

S

Scan à densité de protons
Un type de scanner MRI qui représente clairement les lésions au niveau des ventricules.
Scan pondéré en T1
Un scanner de type MRI où les lésions anciennes peuvent être plus facilement décelées. Quand un moyen de contraste est utilisé, de nouvelles lésions peuvent également être rendues visibles.
Scan pondéré en T2
Un type de scanner MRI où toutes les lésions sont montrées (aussi bien les vieilles que les nouvelles) et souvent utilisé dans le cas de diagnostic de la SEP. Les endroits à grande teneur en eau (par exemple les lésions de SEP, avec des cavités remplies de liquide) donnent un signal fort et clair.
Sclérose
Chez les gens atteints de SEP, le remplacement de la myéline détruite autour des nerfs par des tissus cicatriciels.
Sclérose en Plaques
Une maladie du cerveau et de la moelle épinière, caractérisée par la perte ou la dégradation de la gaine de myéline autour des nerfs (démyélinisation). La démyélinisation peut revêtir différentes formes. Les symptômes sont dépendants de l'endroit d'apparition des plaques.
Sensoriel
Relatif à des stimuli comme la douleur, le goût, le toucher, la température, la vue et l'ouïe.
SEP Bénigne
Elle est caractérisée par deux ou trois attaques avec rémissions, suivies par un rétablissement complet et peu ou pas d'agravement du handicap. Des années peuvent s'écouler entre les attaques, ce qui rend plus difficile le diagnostic. Environ 25% des personnes atteintes de SEP ont une forme bénigne de la SEP. Certaines personnes atteintes de SEP bénigne vont finalement développer une phase progressive de la maladie. La SEP bénigne est un des quatre types de SEP, à côté de la SEP primaire progressive, poussées-rémissions ou secondaire-progressive.
SEP poussée-rémission
Un des quatre types de SEP (les trois autres étant : bénigne, primaire progressive, secondaire progressive), caractérisée par des attaques suivies par des périodes de rémission avec rétablissement (presque) complet. Le handicap général augmente progressivement avec le temps.
SEP primaire progressive
Les gens avec cette forme de SEP n'éprouvent la plupart du temps pas de rechutes, de rémissions ou de rétablissement mais les personnes atteintes de cette forme de SEP sont progressivement de plus en plus handicapées. Cette forme de SEP se présente souvent chez les personnes qui développent la maladie après l'âge de 40 ans (environ 25% de tous les patients atteints de SEP)
SEP secondaire progressive
Dans certains cas, les gens atteints de SEP à poussées-rémissions éprouvent une forme de SEP qui empire les symptômes qu'ils ressentent. Cela est dû ou bien à des symptômes aggravants après chaque attaque, ou bien au fait que la SEP à poussées-rémissions est remplacée par une SEP du type progressif.
Spasticité
La perte d'une élasticité normale dans les muscles des jambes et/ou les bras suite à une maladie dans le système nerveux central. Cela engendre souvent une rigidité extrême des muscles.
Susceptible de recombinaisons
Dérivant de deux sources différentes. Les protéines recombinantes sont produites à partir de l'ADN de deux organismes différents via ingénierie génétique (le couplage in vitro de matériel génétique) ou via croisement non traditionnel.
Substance blanche
Partie du cerveau et de la moelle épinière, construites de fibres nerveuses.
Substance grise
Partie du grand cerveau qui est riche en cellules nerveuses et en vaisseaux sanguins. Dérivant de deux source différentes. Les protéines recombinantes sont produites à partir de l'ADN de deux organismes différents via ingénierie génétique (le couplage in vitro de matériel génétique) ou via croisement non traditionnel.
Symptôme
Un problème ou plainte ressenti par le patient. Dans le cas de la SEP, il s'agit souvent de problèmes de vue, de fatigue, de changements de perceptions sensorielles, de faiblesse ou de paralysie des membres, de tremblements, de manque de coordination, de problèmes d'équilibre, de problèmes de vessie ou d'intestins et de changements psychologiques.
Système Fonctionnel
Fonctions cérébrales, spécialement définies pour l'échelle d'EDSS
Système nerveux autonome
Il comprend les neurones (cellules nerveuses) qui ne sont pas consciemment contrôlables. Le système nerveux central se compose de deux composantes : le système nerveux parasympathique et sympathique.
Système nerveux central
Il se compose du cerveau et de la moelle épinière.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

T

Test en aveugle
En cas de test de la fiabilité et de la valeur de l'EDSS, le collaborateur clinique ne reçoit pas les résultats des tests précédents afin de rester le plus objectif possible durant le test.
Tétanie
Surexcitation des muscles et des nerfs caractérisée par des contractions musculaires courtes et des crampes.
Transcription
Le processus où l’information génétique est retranscrit de l’ADN vers l'ARN
Transfection
Le processus de déplacement de l’ADN, d'une cellule vers une autre cellule. Les deux cellules peuvent être originaires de plusieurs séries; transfert de gène.
Translation
Permutation d'un message codé dans l'ARN (code pour une protéine) vers la protéine même
Tronc cérébral
L'endroit de liaison entre la moelle épinière et le cerveau. Le tronc cérébral est une station de relais importante : chaque stimulus nerveux qui se produit entre le cerveau et la moelle épinière doit passer par le tronc cérébral pour que le corps puisse fonctionner normalement.

 

A B C D E F G H I L MN OP R S T V

V

Vasodilatation
Elargissement de vaisseaux sanguins afin de bénéficier d'une meilleure circulation sanguine
Ventricules
Cavités dans le cerveau, remplies de liquide cérébral ou spinal.
Venula
Une petite veine.
Virus
Un élément infectieux qui contient l’ADN et l'ARN protégé par un manteau de protéines.

 

[ haut de page ] 

 

 

 

 

 

 

RECHERCHE

AROUND THE WORLD

LANGUES