Mon expérience dans la vaccination ARNm (Pfizer BioNTech)

Covid19

Je rappelle qu’il s’agit de MON CAS personnel – Chaque situation est différente – chaque cas est différent.

Le 23 avril 2021, après de très longues réflexions et hésitations, j’ai décidé de me faire vacciner contre la Covid19, histoire de ne pas se retrouver en réa au cas où…

Je suis dans la situation des personnes dites « à risque », étant sous traitement immuno-suppresseur (depuis 9 ans).

J’avais énormément d’appréhension concernant cette vaccination pour plusieurs raisons :

  • Le vaccin allait solliciter le système immunitaire pour fabriquer des anticorps – Système immunitaire lui-même défaillant puisqu’il se retourne contre notre propre corps et cellules, notamment la myéline.
  • La peur que ça déclenche une poussée dans la foulée.
  • La peur de l’interaction avec le traitement imuno-suppresseur – Le Gilenya

Malgré ça, Je prends la décision de prendre rdv (merci vitemadose.fr & Guillaume Rozier au passage) & d’aller au centre de vaccination quelques jours plus tard. C’est parti pour le 1er shoot d’anti-covid.

Le lendemain de la vaccination, j’avais juste une « grosse » douleur dans l’épaule au point d’injection (genre coup de poing reçu). C’est le sur-lendemain que les ennuis ont commencé…

Dans les 48 heures qui ont suivi, plusieurs choses ont commencé à apparaitre de façon continue :

  • Episodes de fièvre (jour et nuit) à 38.5 en général : ce qui va durer + de 20 jours. Oui, 20 jours.
  • Maux de têtes (jour et nuit) dont certains relativement violents (je suis habitué pourtant) et qui vont aussi durer une vingtaine de jours.
  • L’exarcerbation de plusieurs symptômes SEP que j’ai depuis des années. Ils sont montés en intensité (niveau de douleurs) : paresthésies, crampes, hypoesthésies, décharges type Lhermitte et abdominales.
  • Nouveaux symptômes de type nerveux « perte de sensation » dans les mains que je n’avais pas avant.
  • Une grande fatigue inhabituelle.
  • Faiblesse des membres inférieurs (ajoutés à ceux existants)

J’ai l’habitude de noter sur mon « carnet d’entretien », l’état de mes douleurs en cours. Voici les images d’avant et après la vaccination pour bien se rendre compte. Habituellement les douleurs sont en rose. J’ai rajouté celle de la vaccination en jaune pour les différencier.

     

Je savais que je prenais des risques en faisant cette vaccination, mais je ne pensais pas que ça allait déclencher tout ça en même temps, surtout sur un si longue période.

J’angoissais déjà à l’idée de faire la 2ème injection initialement prévue 6 semaines après la 1ère.

Il y a une semaine, j’ai décidé d’aller faire des analyses de sang au labo, pour vérifier l’état de mes lymphocytes et de mon foie, et j’en ai profité pour faire mesurer le taux d’anticorps de la fameuse protéine Spike. énorme surprise dans les résultats : zéro anticorps présent : la loose totale. ;(

Je viens donc de passer presque 1 mois dans le coltard, avec des douleurs toujours présentes encore à ce jour, et je n’ai donc pas fabriqué d’anticorps.

Résultat : je viens d’annuler mon 2ème RDV pour la vaccination

Impossible de re-vivre ça et d’imaginer que ça pourrait être pire. Impossible. La vaccination s’arrête là pour moi : ni de 2ème injection, ni de 3ème (désormais préconisée pour les personnes immunodéprimées)

p.s : je pense que c’est « pas de bol » pour moi, mais je pense qu’il est, était, nécessaire d’essayer.

p.s I : avant de me faire vacciner, je n’ai eu aucune information de mon service neurologie où je suis passé pour me renseigner. Impossible de voir mon neurologue favori et l’interne présent a préféré me dire de voir avec mon neurologue. On appelle ça botter en touche il me semble.

p.s II : Si je n’avais pas eu tous ses « problèmes » qui étaient apparus : je serai allé au bout de cette vaccination.

p.s III : il y a pas mal de personnes (dans mon entourage) qui n’ont eu strictement aucun effet secondaire, mis à part le coup de poing dans le lieu d’injection du vaccin 😉 Bon d’accord, ce sont des personnes « saines ».

p.s IV : si vous le pouvez, si vous le « sentez » => vous connaissez bien votre corps avec une SEP : faites-vous vacciner.

___________________________________________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

80 ÷ = 16

EnglishFrenchSpanish
Font Resize