Spasticité (voir également « Douleur »)

Symptômes

La spasticité associée à la SEP est attribuable à un déséquilibre des influx excitateurs et inhibiteurs parcourant les nerfs moteurs (responsables du mouvement), ce déséquilibre étant lui-même causé par des lésions au système nerveux central.

La spasticité peut être intermittente (spasmes) et tonique (raideur). Les spasmes des muscles fléchisseurs et extenseurs peuvent être très incommodants, en particulier la nuit, ce qui est un facteur aggravant de fatigue.

La spasticité peut également entraîner des difficultés liées à la locomotion et à la posture et compliquer les soins corporels et infirmiers prodigués aux personnes à des stades avancés de SEP.

Traitement
En présence de spasticité, il importe d’élaborer un programme d’étirements et d’évaluer la démarche, la mobilité et la sécurité de la personne. Par ailleurs, il peut être nécessaire de corriger la manière de s’asseoir des personnes qui ont des incapacités importantes. La spasticité peut être atténuée par un traitement médicamenteux, qui sera choisi à la suite de l’évaluation du médecin traitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + = 16

EnglishFrenchSpanish
Font Resize